AccueilPortailPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La tranchade de Laquairie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: La tranchade de Laquairie   Ven 3 Juil 2009 - 23:59

Dans des temps reculés, bien avant l'apparition des hommes, la région Auvergne était le territoire des Trolls. Ces Trolls étaient des géants, tellement grands que les plus grands arbres de nos contrées actuelles ne leur arrivaient qu'à la cheville. Les trolls étaient des êtres très belliqueux et de ce fait solitaires. La rencontre de deux Trolls finissaient toujours en querelle et souvent en batailles.

Face à une telle violence, les dieux les domptèrent et les firent travailler, enchaînés, dans les forges infernales situées dans les bouches des volcans. Et il y en avait beaucoup, en Auvergne dans ces temps reculés. Mais leur gardien, le dieu "Héphaïstos", n'arrivait pas à surveiller en permanence toutes les forges et certains de ces Trolls s'échappèrent. Deux de ces êtres se rencontrèrent à proximité de Laquairie. Un terrible combat en suivit. Durant ce combat qui dura certainement des jours, des coups d'épée manqués frappèrent la terre. Il en résulta les profondes entailles que l'on peut parcourir de nos jours.

Ce combat irrita fortement les dieux, qui voyant que ces êtres ne pouvaient décidément pas être domptés, décidèrent d'éteindre les forges d'Auvergne en bouchant les volcans et d'emmurer les Trolls à l'intérieur. Mais méfiez vous, pauvres humains, car ces Trolls ne sont qu'endormis et leurs ronflements parviennent de temps en temps à faire trembler la terre.


http://www.lieux-insolites.fr/cantal/laquairie/laquarie.htm

J'aimerais aller faire un tour dans le coin. C'est du côté de Marchastel mais quelqu'un serait-il capable de repérer le site sur Google Earth ?


Dernière édition par Antonio le Jeu 31 Mai 2012 - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
mic
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 15704
Age : 30
Localisation : Allanche
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Sam 4 Juil 2009 - 9:36

j'ai cherché j'ai rien trouvé

_______________________
La Charte du Forum

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cantal-leforum.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Sam 4 Juil 2009 - 11:57

Merci quand même ! J'attends Michela, il doit savoir lui !
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 12:45

En cherchant un peu j'ai réussi à trouver un superbe article de L'Express datant de 2002. Quand je dis que les bijoux touristiques ne sont pas assez exploités, là, je crois que c'est clair. C'est ça qui me fascine dans le 15, je découvrirai toujours de nouvelles choses !

C'est à peine un sentier. Un trait léger sur la mousse, à droite du chemin. On peut passer sans le voir. Il ne faut pas. Lui seul traverse l'épais rideau de feuillage. Lui seul conduit à l'étrange spectacle qui se tient au coeur de cette forêt ordinaire du Cantal. Là, à dix minutes du goudron, des salers fermiers et du bar-épicerie Chez Joséphine, la nature a gardé son air farouche, celui d'avant la venue des hommes. Noyé sous une végétation luxuriante, un étroit canyon de basalte s'étend sur plusieurs centaines de mètres. La roche déchiquetée semble avoir été victime d'un couteau géant, taillant au hasard. Les gens du coin ont appelé l'endroit «les Tranchades». Comme tranches ou tranchées. A couper le souffle!

Le tableau est parfait: deux parois qui tombent à pic, jusqu'à 30 mètres de profondeur, et se resserrent, parfois, à 1 mètre de largeur. Ici, on ne se promène pas, on s'engage - la sortie est loin devant. L'eau qui suinte de la pierre sur les éboulis branlants rend chaque pas périlleux. Et merveilleux. Chaudron glacé et humide, les Tranchades abritent un incroyable foisonnement végétal. Les mousses et les bruyères s'accrochent à la pierre dans des grands drapés et habillent des dizaines d'arbres morts de longs fourreaux vert émeraude. Couchés les uns sur les autres dans un désordre méticuleux, les hêtres et les chênes arrachés à la vie par la tempête de décembre 1999 parachèvent la peinture du chaos. La nature des origines, avant que l'homme coupe, plante et nettoie, devait ressembler à ça. Une jungle folle et calme. Un silence abyssal, percé par de rares cris d'oiseaux. On s'attend à croiser Tarzan et Indiana Jones. En plein Cantal. C'est la géologie qu'il faut remercier. L'îlot sauvage est né il y a près de cinq milliards d'années. Les volcans ont craché leur lave sur un sol argileux. Glissement, solidification. Au moment du grand dégel planétaire, voici dix mille ans, un glacier lui tombe sur le coin du nez. Le basalte éclate, se redresse. Le creux ainsi formé cultive dès lors un microclimat propice au vert et aux rêves.

Bizarrement, les «locaux» l'ont un peu ignoré. Aucune légende ou histoire remarquable ne court sur les Tranchades. Tout juste servent-elles de repères aux jeunes amoureux, aux copains aventuriers.... et à quelques malades. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, ils venaient se servir en glace dans les trous de basalte, des réfrigérateurs naturels qui, dit-on, assuraient le gel même en été. On prêtait à cette glace des vertus médicinales, contre l'appendicite notamment. Plus étonnant encore, les Tranchades échappent toujours à la masse des touristes. Elles deviennent même de plus en plus sauvages. Il y a dix ans, les écoliers de Condat, la ville la plus proche, avaient édité un petit fascicule et installé des panneaux pédagogiques. Tout a été balayé: par la magie du cadastre, la merveille repose, au moins en partie, sur des parcelles privées. Mais, sur place, aucune indication n'en fait état. La commune de Saint-Amandin, dont dépendent les terrains, est bien ennuyée: officiellement, les Tranchades n'existent pas. Et s'il était là, tout bêtement, le secret de leur beauté virginale?


Les Tranchades de Laquairie, Saint-Amandin, (Cantal). Promenade de 2 heures environ, périlleuse sans guide détaillé. Cantal: guide départemental de balades et randonnées, Chamina, 14,33 euros. L'Aubrac: 45 circuits de petites randonnées et 9 micro-balades, Chamina, 14,30 euros.
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 13:01



En fait, ça se trouve entre Feniers et Saint-Bonnet-de-Condat, donc pas du tout sur la commune de Marchastel. Et c'est sur la commune de Lugarde. Je suis en train de chercher sur Google Earth mais c'est pas simple

Les trous à glace de la Cheire de Come

Les trous à glace ou glacières naturelles sont des curiosités peu fréquentes qui se rencontrent dans plusieurs régions (Jura, Vercors, Pyrénées, Auvergne...) et dans différents types de terrains : calcaires (dolines, gouffres et grottes) et volcaniques.

Ils se caractérisent par la présence persistante de glace ou de neige, au fond de dépressions naturelles, au moins jusqu’au milieu de l’été, dans des régions d’altitude moyenne, bien inférieure à celle des "neiges éternelles" (isotherme 0°C)


Différentes explications ont été proposées.

L’une des plus répandues (Philippe Glangeaud, R Jouanisson) envisage la formation directe de glace estivale par évaporation de l’eau.

Cette hypothèse est fondée théoriquement sur les propriétés thermodynamiques particulières de l’eau (dues à l’existence d’une forte liaison hydrogène entre les molécules) :

chaleur latente de vaporisation ou condensation = 539 cal/g,

chaleur latente de fusion ou congélation = 80 cal/g.

Il faudrait multiplier ces chiffres par 4180 pour une expression dans l’unité légale actuelle en joules par Kg.

Peu importe, cela revient tout simplement à dire que l’évaporation d’une masse d’eau produit assez de froid pour en congeler environ sept fois plus.

L’expérience faite par Leslie marche très bien en laboratoire : production de glace par évaporation d’eau sous vide, en présence d’un puissant déshydratant (acide sulfurique) qui absorbe la vapeur produite. Elle a même été commercialisée à la fin du XIX ème pour fabriquer de la glace avec l’appareil de Carré.

La production du froid par l’évaporation est à l’origine de la régulation du climat, et de la température des êtres vivants par transpiration ou sudation. L’alcarazas, cruche en terre poreuse, ainsi que la gourde entourée d’un tissu ou d’un simple journal mouillés, gardent l’eau fraîche en été.

Des mesures, réalisées avec V. Farlay, montrent cependant que la diminution de température ne dépasse pas 8° C dans du coton hydrophile ou de la mousse imbibés d’eau et placés dans un courant d’air sec à 23°activé par un ventilateur.

D’autre part, on constate que l’eau ne se congèle pas, dans des récipients déposés après l’hiver dans les trous à glace.

Il s’agit donc de glace hivernale qui se conserve plus longtemps, dans des conditions particulières.

Les trous à glace de la Chaîne des Puys (cheires du Puy de Come et des Puys de la Vache et Lassolas) correspondent à des dépressions, profondes de 4 à 8 m, au milieu de la végétation (hêtres, noisetiers...) qui fait de l’ombre et limite l’action du vent. Les versants et le fond sont tapissés de mousse et de plantes ombrophiles qui maintiennent la fraîcheur par évapotranspiration.

La glace s’observe dans de petites cavités situées au fond. Elle est souvent protégée par une couverture de feuilles mortes qui améliore l’isolation thermique. Dans ces trous à glace qui constituent un piège à air froid, on observe un fort gradient thermique vertical : la température passant rapidement de 20 à 2°C en quelques mètres : l’air immobile est thermiquement stratifié en raison de l’augmentation de sa densité avec l’abaissement de la température du à la présence de la glace (cause et non effet).

Origine de la glace

Durant l’hiver, la neige peut s’accumuler au fond de la dépression par un effet d’entonnoir sur les versants ou par l’action du vent dans certains cas.

De la glace peut aussi se former par congélation des eaux d’infiltration en raison des particularités locales des cheires.

Explications : les coulées de laves, d’aspect chaotique, ont été fortement disloquées et fracturées au cours de leur mise en place : les parties déjà solidifiées étant transportées ou déplacées par l’écoulement du magma. L’air (et l’eau) peuvent donc facilement circuler entre les blocs disjoints et dans des fissures béantes parfois pénétrables. La température du sous-sol étant relativement constante, une circulation ascendante (comme le tirage d’une cheminée) se produit en hiver, à partir du fond des trous vers la surface.

De l’air très froid peut donc pénétrer dans des conduits souterrains, et sur les premiers mètres congeler les eaux d’infiltration.

En été le courant d’air s’inverse et la glace souterraine va commencer à fondre à partir de l’intérieur, la fusion de la partie visible au fond du trou à glace intervenant en dernier (un peu comme un iceberg dans la mer !) J’ai pu le vérifier en m’insinuant dans certaines ouvertures, et aussi en visitant des caves à fromages en ruines, prés de Bannières. Elles ont été aménagées en 1840, pour affiner le Bleu de Pontgibaud, dans un ancien trou à glace qui figurait sur la carte de Cassini, et la glace s’y forme toujours, dans les conduits naturels conservés pour la ventilation.

Jean-Pierre Couturié, géologue

maître de conférences honoraire à l’Université Blaise Pascal



Source : stbonnetdecondat.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Cantalou_94
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Gémeaux Nombre de messages : 3244
Age : 34
Localisation : 93
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 13:42

Un vrai détective !!!
lol!

Franchement, c'est très intéressant !
P****n !
J'apprends plus de choses sur mes terres depuis que je les ai quittées !
Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 15:37

A voir absolument, un témoignage sur ce site (vers le bas de la page)

http://www.emutribu.org/index.php?PHPSESSID=b3b1c858eca17d3ca0b4cc1d8cf399fd&topic=9799.15
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 18:42

Ouep mais où se situe la tranchade sur la carte ? Es-tu certain de toi ? La tranchade n'est traversée par aucun cours d'eau !

Si tu sais exactement ou c'est, pourrais-tu faire un copie d'écran (touche "Impr écran Syst") puis faire "coller" sur paint. Il te suffirait alors d'héberger l'image sur imageshack par exemple et te nous donner le lien
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mar 7 Juil 2009 - 18:45

d'après moi le site se trouverait plutot à proximité du hameau de Quairie, d'ou le nom... Et c'est beaucoup plus proche de Condat du coup
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mer 8 Juil 2009 - 11:26

Mouais... Je vois plusieurs possibilités rien qu'à cet endroit ! D'après toi la faille c'est laquelle ?

Je vois également un truc suspect juste à l'ouest de Quairie. Et j'ai trouvé une photo qui montrait qu'à la sortie de la tranchade, on avait un point de vue sur Condat, mais davantage vers l'ouest
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mer 8 Juil 2009 - 11:41

Excuse-moi, j'ai un peu du mal !!

Comment faire pour apercevoir l'étoile violette une fois après avoir cliqué sur ton lien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Mer 8 Juil 2009 - 11:46

MAIS C'EST GENIAL !!!! AFRICANTAL, MERCI, MERCI, MER-CIIIIII !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Jeu 9 Juil 2009 - 11:55

Voilà donc la carte d'accès pour ceux que ça intéresserait. Pour l'anecdote, l'office de tourisme du cézallier a refusé de me renseigner, le site étant sur un terrain privé ^^

C'est fou !

...Nous sommes donc entre Condat, Saint-Bonnet-de-Condat, Lugarde et Saint-Amandin. A proximité voir aussi l'Abbaye de Feniers (superbes ruines).







Donc accès possible par le sud (GR4) ou par le nord (laisser la voiture à Laquairie, puis s'enfoncer dans le chemin en faisant attention où on pose les pieds ^^) Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Jeu 9 Juil 2009 - 14:06

^^ Nan c'est pour mettre dans l'ambiance !

Mais j'ai vu sur un autre forum qu'il y avait quelques petites fissures très localement, donc ouais faut quand meme faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
laquairie
Pâtre
Pâtre


Masculin
Gémeaux Nombre de messages : 1
Age : 20
Localisation : Saint Saturnin
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Révélations chemin d'accès Les Tranchades de Laquairie   Lun 29 Avr 2013 - 12:32

Arrow Bonjour à tous,
En réalité il y a plusieurs tranchées plus ou moins parallèles, mais une seule surnommée "l'autoroute" est empruntée par les rares touristes qui trouvent l'entrée. Voici donc la marche à parcourir pour accéder au Graal : depuis Condat suivre Riom-es-mgnes, tourner à gauche au panneau indiquant "Laquairie, Vezolet, Vezol" et monter par la route la plus étroite et la plus pentue du monde jusqu'à Laquairie, où il faut abandonner sa voiture à l'entrée du premier chemin sur la gauche. C'est un chemin ombragé et assez large qui oeut être emprunté par des tracteurs par exenple. Au bout d'environ 15 minutes de marche prendre le grand chemin sur la droite barré par un tronc couché. L'enjamber est la meilleure solution. Puis marcher sur ce chemin en pente plus ou moins douce jusqu'au moment où vous arrivez à une sorte de fourche avec un senrier à droite et un sentier à gauche. Prendre celui de gauche. Le suivre méticuleusement malgré les obstaches tels que les orties, les ronces, les framboisiers et les arbres couchés qui barrent le passage. La pante va s'intensifier au bout d'un moment et vous allez sentir vos cuisses. Vous n'êtes plus très loin... Après un court rédillon vous voyez un minuscule sentier qui part à angle droit sur votre gauche. Au même moment vous voyez sur votre droite (donc en face du petit sentier) un arbre dont l'écorce porte une marque à peu près rectangulaire... Prenez ce minuscule sentier en face de l'arbre marqué et 10 mètres plus loin vous pénétrez dans les abysses du meilleur des mondes. Attention possible présence de glace même en juin. Attention aussi à la buée sur le lunettes Wink. Bonne balade Smile
Revenir en haut Aller en bas
mic
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 15704
Age : 30
Localisation : Allanche
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Lun 29 Avr 2013 - 12:58

merci pour ces infos Wink

_______________________
La Charte du Forum

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cantal-leforum.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Lun 29 Avr 2013 - 19:10

Voilà qui temoigne de la difficulté a trouver cette merveille de la nature. Elle reste mon plus beau souvenir de balade dans le Cantal. Un seul mot : magique ! Rien a envier a la Nouvelle Zelande ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
totof1215
Boutillier
Boutillier
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 108
Age : 30
Localisation : Mur de Barrez
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 12:11





Revenir en haut Aller en bas
mic
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 15704
Age : 30
Localisation : Allanche
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 12:15

merci totof. tu as trouvé facilement?

_______________________
La Charte du Forum

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cantal-leforum.com
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 12:26

Jolies photos ! (car c'est pas évident, la luminosité est spéciale)

Oui, même question que mic Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
rem
cantal vieux
cantal vieux


Masculin
Scorpion Nombre de messages : 3747
Age : 46
Localisation : Multi
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 13:17

Belles photos. Etrange comme coin.
Revenir en haut Aller en bas
gilma
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Lion Nombre de messages : 3432
Age : 75
Localisation : .le falgoux cantal
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 13:33

oui...........
il y a la meme chose par ici sous la grande falaise.......................
Revenir en haut Aller en bas
http://gilma.forumactif.com/f4-photos-divers
totof1215
Boutillier
Boutillier
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 108
Age : 30
Localisation : Mur de Barrez
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 17:42



Je n'ai pas galéré pour trouver car les indications laissées par Laquairie sont très claires. De plus, il y a des flèches oranges.

Juste que le sentier est assez connu je suis resté 2 heures et j'ai croisé 4 personnes.

Mais c'est bien.

C'est où au Falgoux, Gilma?
Revenir en haut Aller en bas
gilma
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Lion Nombre de messages : 3432
Age : 75
Localisation : .le falgoux cantal
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Dim 7 Déc 2014 - 18:10

la grande falaise blanche coté neronne......................
il y a la roche pointue (presque invisible dans la vegetation)
et, si on y prend pas garde,
on se retrouve dans le vide..........................
une grande faille.............. parfois cachée sous les branchages et les feuilles.............
Revenir en haut Aller en bas
http://gilma.forumactif.com/f4-photos-divers
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   Lun 8 Déc 2014 - 13:13

Oui tu en avais déjà parlé gilma. je pense qu'il en existe quelques unes tout autour du volcan mais la plus longue est celle de Laquairie.

Attention, pour trouver la tranchade c'est faisable comme l'a dit totof mais pour en ressortir attention ! la dernière fois j'ai voulu aller trop vite et j'ai galéré à retrouver le chemin !
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tranchade de Laquairie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tranchade de Laquairie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Archives départementales du Cantal primées
» Musée Servaire de Condat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cantal, le forum :: Cantal :: -
Sauter vers: