AccueilPortailPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Gentiane Express en suspens...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Le Gentiane Express en suspens...   Jeu 8 Avr 2010 - 17:26


Le Gentiane Express, l'un des produits touristiqus phares du Nord-Cantal, est actuellement en sommeil, pour raisons juridiques. Depuis 1997, la fréquentation n'a cessé d'augmenter (la ligne bénificiant d'une extension vers Bort) et le cap des 10 000 visiteurs a été franchi en 2009, avec exactement 11 762 passagers !

Quel avenir pour le train touristique ?

Que va devenir le Gentiane Express? C'est la question qui s'est posée après la décision de la Cour administrative d'appel qui au printemps 2009 a annulé la décision d'attribution de la ligne Bort Lugarde à l'association Gentiane Express. En effet, le Conseil général du Cantal avait attribué en 2004 cette délégation pour 5 ans. Mais ce scénario a été remis en cause par un recours de l'association concurrente "Le Tour du Cantal en train" qui faisait valoir que les règles de mise en concurrence n'étaient pas satisfaisantes. Or, suite à cette décision du tribunal, le Conseil général du Cantal a décidé de se retirer de ce dossier plutôt que de lancer un nouvel appel d'offre.

C'est pourquoi, en accord avec les communautés de communes concernées (Bort, Lanobre, Beaulieu, Sumène-Artense, Cézallier), la communauté de communes du Pays Gentiane a organisé le 6 octobre 2009 une réunion de concertation avec l'ensemble des présidents des communautés et des conseillers généraux du secteur, afin d'étudier les possibilités d'établissement d'une nouvelle structure de gestion pour l'exploitation touristique de la ligne ferroviaire Bort-les-Orgues Lugarde.

Fin novembre 2009, le Conseil de la communauté de communes du Pays Gentiane (dont Riom-ès-Montagnes est la ville centre) a finalement décidé à l'unanimité de prendre la compétence tourisme ferroviaire pour l'exploitation de la ligne Bort-Lugarde.

Jusqu'à la décision du tribunal, la convention de 2004 liait RFF, la SNCF, le Conseil Général du Cantal et l'Association des CFHA pour la gestion de cette voie férrée. Suivant les termes de cette convention, RFF mettait à disposition du Conseil Général du Cantal la ligne. Ce dernier, suite à un appel d'offres, avait retenu l'Association des Chemins de Fer de la Haute-Auvergne pour la délégation de service public correspondante. L'association versait annuellement au Conseil Général une redevance composée d'une part fixe et d'une part variable incluse dans le prix des billets. Et le Conseil Général payait RFF. Le Conseil Général de la Corrèze, département que parcourt le chemin de fer touristique sur seulement quelques Kilomètres, avait cédé ses droits au Conseil Général du Cantal.

Mais cet accord était contesté par l'association du Tour du Cantal en train présidée par Christian ABRAHAM. Evincé en 2002 de l'association du Gentiane Express (Chemins de Fer de la Haute Auvergne) dont il était l'un des fondateurs, il espérait bien récupérer ce qu'il considère comme "son bébé" la gestion de la ligne Bort Neussargues.


Le Gentiane Express reste en gare

En 2009, le Gentiane Express a circulé les 3 derniers dimanches du mois d'avril. Cette année, le départ est retardé pour des raisons administratives et beaucoup de points d'interrogations demeurent sur l'avenir même de l'exploitation. La compétence chemins de fer devrait être reprise par un syndicat intercommunal à dominante cantalienne et la ville de Bort n'est pour le moment pas membre de ce syndicat. En outre, une fois les formalités de constitution du syndicat terminées, il faudra procéder à un appel d'offre pour choisir à qui doit être confiée l'exploitation. Si le Gentiane Express a confirmé son intention d'être candidat, il ne sera pas forcément le seul en lice. En restant optimiste, il est peu probable de voir de nouveau les trains circuler sur la ligne avant la saison estivale : une situation qui pourrait être sérieusement préjudiciable à l'activité touristique du Nord-Cantal.


Quelques chiffres

2009 - 11 762 passagers
2008 - 9 500 passagers
2004 - 8122 passagers





Sources : CFHA, carnetdebort.org, paysgentiane.kazeo.com
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
gudulf
Pâtre
Pâtre


Masculin
Vierge Nombre de messages : 1
Age : 67
Localisation : Bort les Orgues
Date d'inscription : 03/05/2010

MessageSujet: Re: Le Gentiane Express en suspens...   Lun 3 Mai 2010 - 21:47

Bonjour,

Je ne suis pas du tout d'origine auvergnate, mais au fil de mes vacances j'ai apprécié cette région merveilleuse et tellement nature à tel point que c'est devenu ma drogue. Etant un adepte de la randonnée, j'ai pu la découvrir sous toutes ses coutures et au détour d'une ballade, durant l'été 2007, j’ai croisé une voie ferrée qui me semblait assez propre. Je me suis aussitôt mis en quête de renseignements auprès de l'office de tourisme de Bort les Orgues où une charmante hôtesse m'a très bien renseigné et m'a recommandé de faire la ballade; c'est même elle qui inscrivait les réservations. Ce que j'ai fait quelques jours plus tard, modifiant ainsi mon programme. J'ai été enchanté par ce que j'ai vu, moi qui suis un amoureux de la nature. De plus, un temps superbe nous laissant admirer les massifs du Cantal et du Sancy. Le train était complet et j'avais pu discuter très peu de temps avec un accompagnateur.

L'année suivant, comme à l'habitude, j'ai repris mes vacances toujours à Bort les Orgues et j'avais décidé de refaire un voyage en train, mais accompagné de quelques amis que j'avais convaincu de venir passer quelques jours en Auvergne. Ce fut une journée formidable malgré une météo un peu maussade. Il y'avait beaucoup moins de monde, d'autant plus que c'était un samedi, jour de migration estivale.

J'ai ainsi pu dialoguer, ainsi que mes amis, avec l'accompagnateur, qui n'était pas le même que la fois précédente, aussi bien durant le trajet que lors de l'arrêt au terminus. Et cerise sur le gâteau, on m'a proposé d'être avec le conducteur du train dans la loge de conduite. L'émerveillement! Je n'avais jamais fait un tel voyage. Au retour, j'ai voulu offrir un verre à l'équipe; mais ceux ci ont décliné l'invitation pour cause de travaux d'entretien à effectuer. Mais je suis, avec leur permission, rester avec eux un petit moment. Mais quel enthousiasme! Il y'avait un gars qui venait de Paris, un autre de Limoges et 2 plus jeunes dont une fille qui habitait Riom-ès-Montagnes et un Marseillais. J'ai discuté de leurs motivations, qu’est ce qui les poussait à s’investir de la sorte. Et finalement, on m'a proposé une adhésion en guise de soutien à leur mouvement!

Bien sur, je n'ai pas refusé et en 2009, j'ai commencé à m'investir, timidement au début, car ne connaissant personne et surtout n'étant pas bricoleur. Le courant est très vite passé et j'ai été très bien intégré, dans un milieu constitué de cheminots et de passionnés. J'ai eu l'occasion d'être accueilli par le président, un Auvergnat, d'origine lorrain, qui m'a tendu immédiatement la main et m'a beaucoup parlé de l'association. Il m’a parlé longuement des problèmes de l’association et, juriste de métier, je lui ai proposé de l’aider dans ses démarches. Malheureusement, mes disponibilités et mes moyens financiers ne me permettent pas de venir autant que je le souhaiterais, mais je peux vous affirmer qu'en 2009, j'ai passé les plus belles vacances! Aussi, on m’a confié des dossiers sur lesquels j’ai pu travailler et j’ai appris beaucoup de choses.

Mais je suis resté estomaqué quand je vois le travail abattu par une équipe forte de près de 150 membres, certains s’investissant énormément sur le terrain à tel point que le foyer la gare de Bort est devenu leur lieu d’habitation presque permanent. Avoir du matériel prêté par la SNCF à une association ayant fait ses preuves, des contrôles de sécurité venant conforter le sérieux, une gestion vérifiée annuellement par des vérificateurs aux comptes de métier. Et quelle ambiance : se retrouver une dizaine venant de la région, mais également de toute la France en gare de Bort pour un barbecue alors que 3 heures avant on ne se connaissait pas !

Et cet autorail rouge et crème entièrement restauré par ces mêmes bénévoles à Marseille et qui, reconnaissance suprême vient d’être classé monument historique !


Et pour 2010, j’espère bien recommencer. Malheureusement, à la lecture de votre forum, on voit que la saison 2010 n'est pas gagnée. Le problème avait été évoqué en Assemblée Générale.

Mais ce serait un crime de ne pas continuer à faire vivre ce train ! On m’a parlé d’une région maudite sur le plan des attractions touristiques. Un parc sur le thème de la vache n’a duré que quelques années et aurait coûté une fortune ; on m’a également parlé des problèmes de vélorail avec des problèmes judiciaires et financiers.

Le gentiane express existe depuis 1994 et le premier train a roulé en 1997. J’ai appris qu’en 2002, il y ‘a eu de graves problèmes, d’abord de sécurité et ensuite de gestion, ce qui a conduit à la non-réelection du président en place à l’époque. Les affaires ont vu leur aboutissement en justice et il y’a eu des condamnations en civil et en pénal (je me suis fait communiquer les jugements afin de systématiquement vérifier les affirmations) Depuis, ce dernier s’est mis en tête de nous évincer de l’exploitation. Il a attaqué le Conseil général pour un vice de procédure dans l’attribution de la délégation de service public ; et bien entendu en ce moment, il fait du lobbying à qui veut bien l’entendre.

De notre coté, nous sommes victimes de rumeurs, on ne compte plus les taggs sur les autorails et il a même été constaté des actes de sabotages caractérisés. Bien sur, pour ces derniers, des plaintes ont été systématiquement déposés contre X, mais malheureusement n’ont pu aboutir.

Bien sur, sans preuves nous ne pouvons accuser, n’oublions pas que nous sommes dans un pays de droit.

D’ailleurs j’ai vu que sur un autre site, il y’a un correspondant qui a laissé un article au sujet de la gare de Condat St Amandin

Alors si j’avais un appel à lancer aux habitants, commerçants, professionnels du tourisme, élus, collectivités, organismes publics …..

MOBILISEZ VOUS ]POUR QUE CE TRAIN PUISSE DE NOUVEAU FAIRE DECOUVRIR LA FABULEUSE REGION OU VOUS VIVEZ EN FAISANT CONFIANCE A L’EQUIPE EN PLACE QUI A MONTRE EN 7 ANS SES CAPACITES, CHIFFRES A L’APPUI !
ET VENEZ REJOINDRE LE CFHA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Gentiane Express en suspens...   Lun 3 Mai 2010 - 23:14

C'est bien triste, mais pas surprenant...
tout ce qui marche bien, dérange vite...et puis il y à tellement de contraintes et de grattes papiers, qui ne servent à rien....que tout part vite en eau de boudin..
c'est un peu comme le vélo rail...
et puis faut pas user les rails...faut pas polluer....faut pas...faut pas ....faut pas !!!.....
Revenir en haut Aller en bas
Antonio
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Capricorne Nombre de messages : 17498
Age : 28
Localisation : Challans (85), Nantes (44), Riom-ès-Montagnes
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Le Gentiane Express en suspens...   Mar 4 Mai 2010 - 9:07

Ce produit touristique n'est pas remis en cause, seulement compte tenu des problèmes juridiques actuels, il n'y aura pas de train dans les semaines à venir.
Revenir en haut Aller en bas
http://enpaysgentiane.kazeo.com
gilma
cantal vieux
cantal vieux
avatar

Masculin
Lion Nombre de messages : 3432
Age : 75
Localisation : .le falgoux cantal
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Le Gentiane Express en suspens...   Jeu 6 Mai 2010 - 20:19

oui,
chaque truc a son revers,
on monte une assos,
on rameute des benevoles,
ca roule un temps, puis le flop........................................
qu'est ce qu'un benevole ?

Le bénévole (motivus benevolus) est un mammifère bipède
qu’on rencontre surtout dans les associations où il peut se
réunir avec ses congénères. Les bénévoles se rassemblent à
un signal mystérieux appelé ’convocation’.

On les rencontre aussi en petits groupes dans divers
endroits, quelquefois tard le soir, l’oeil hagard, le cheveu
en bataille et le teint blafard, discutant ferme sur la
meilleure façon d’animer une manifestation ou de faire des
recettes supplémentaires pour boucler le budget.

Le téléphone est un appareil qui est beaucoup utilisé par le
bénévole et qui lui prend beaucoup de son temps. Mais cet
instrument lui permet de régler les petits problèmes qui se
posent au jour le jour.

L’ennemi héréditaire du bénévole est le "yaka" (nom
populaire) dont les origines n’ont pu être déterminées à ce
jour. Le "yaka" est aussi un mammifère bipède, mais celui-ci
se caractérise surtout par un cerveau très petit qui ne lui
permet de connaître que deux mots : "y’a qu’à", ce qui
explique son nom. Une des particularités du "yaka" est,
comme ses acolytes les "yfautqu’on" et les "yapuqu’à",
l’inaptitude à se reconnaître.

Le "yaka" est virulent surtout en groupe, au milieu des
siens, bien abrité dans la cité anonyme, il attend. Il
attend le moment où le bénévole fera une erreur, un oubli,
pour bondir et lancer son venin qui atteindra son adversaire
et provoquera chez celui-ci une maladie très grave : le
découragement.

Les premiers symptômes de cette maladie implacable sont
visibles rapidement : absences de plus en plus fréquentes
aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire
attendri devant une canne à pêche et attrait de plus en plus
vif qu’exercent un bon fauteuil et la télévision sur le
sujet atteint.

Les bénévoles, décimés par le découragement risquent de
disparaître et il n’est pas impossible que, dans quelques
années, on rencontre cette espèce uniquement dans les zoos
où, comme tous ces malheureux animaux enfermés, ils
n’arrivent plus à se reproduire.

Les "yaka" et leurs acolytes, avec leurs petits cerveaux et
leurs grandes langues, viendront leur lancer des cacahuètes
pour tromper l’ennui. Ils se rappelleront avec nostalgie du
passé pas si lointain où le bénévole abondait.

Vous qui lisez ces quelques lignes, si vous rencontrez un
jour un bénévole, sachez qu’il s’agit d’une espèce utile en
voie de disparition : protégez-le...

(c'est en lisant entre les lignes............................
que l'on arrive a comprendre comment on fout par terre un truc qui fonctionne)
un temps, j'ai ete benevole,
j'ai payé de ma personne et mouillé ma chemise............................
puis d'autres sont arrivés, en terrain conquis..........................
croyant tout connaitre.....................
voulant tout transformer,
surtout vouloir ejecter les "anciens" ceux qui ont le savoir et la connaissance des choses............

et..........et.....................
c'est souvant ainsi que ca tourne en eau de boudin,
Revenir en haut Aller en bas
http://gilma.forumactif.com/f4-photos-divers
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Gentiane Express en suspens...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Gentiane Express en suspens...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande vadrouille du Gentiane Express
» Gentiane Express
» TRAIN GENTIANE EXPRESS
» [Fr3] Des racines et des ailes dans le Cantal
» Quel avenir pour le Gentiane Express ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cantal, le forum :: Cantal :: -
Sauter vers: