AccueilPortailPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Situation Géographique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Situation Géographique   Lun 4 Jan 2010 - 20:21

J'ai trouver sa intéressant vu que je ne connais pas trop la région
Il suffit de regarder une carte topographique ou une photo satellite pour être frappé par l'individualité géographique du massif cantalien.

C'est, au cœur du Massif Central, un immense cône volcanique très régulier et déchiré de vallées rayonnantes. Vues d'une certaine distance et d'un point suffisamment élevé, soit du Mont Dore et du Cézallier au nord, de la Margeride à l'est, de l'Aubrac au sud, ou de la Xaintrie à l'ouest, les montagnes du Cantal profilent dans le ciel une ligne déchiquetée de pics ou de puys qui représentent le sommet démantelé du volcan; de part et d'autre de cette ligne, les pentes très douces et très uniformes du cône se perdent à l'horizon sur une étendue qui dépasse les limites de l'angle visuel. Situé en presque totalité dans le département du Cantal, le massif volcanique du Cantal est le plus grand des stratovolcans
français et l'un des plus importants d'Europe avec une superficie de presque 2500 km2. Il affecte la forme d'un cône surbaissé dont les dimensions à la base sont de 60 km en nord-sud et de 70 km en est-ouest. Les sommets principaux sont regroupés dans la région centrale et les pentes décroissent vers la périphérie. Même si l'altitude maximale n'atteint que 1855m au Plomb du Cantal, l'étendue
des espaces au-dessus de 1000 m lui confère des caractères montagnards marqués. Morphologiquement, il peut être divisé en deux parties:
-une zone centrale, montagneuse, au relief accidenté, de 15 km de diamètre centré sur le Puy
Griou, et dont les principaux sommets sont: au sud, le Plomb du Cantal (1855 m), le Puy du Rocher (1813 m) et le Puy Brunet (1806 m) et, au nord, le Peyre Arse (1806 m) et le Puy Mary (1783 m). Ces sommets sont reliés entre-eux par des lignes de crêtes qui dominent les cirques glaciaires d'où partent les vallées.

-une zone périphérique, de pente faible, entaillée par les vallées glaciaires venues du centre, qui la découpent en plateaux triangulaires appelés "planèzes" dont le type le plus achevé est celui de Saint-Flour entre les vallées du Lagnon-Alagnon et de l'Epi; les planèzes de Pierrefort et de Lacapelle-Barrès au sud, du Limon, de Trizac et de Salers au nord ont, elles aussi, belle allure
Planèzes
De grandes vallées rayonnantes, profondes et larges échancrent tout le massif, lui donnant une forme étoilée, caractéristique des grands stratovolcans, et permettent de pénétrer facilement jusqu'au cœur de l'édifice; mais elles se terminent à l'amont en véritables "bouts du monde" et les liaisons entre deux vallées sont toujours longues et difficiles; ainsi en est-il autour du Puy Mary entouré des amphithéâtres
où naissent les vallées du Mars, de la Petite Rhue, de l'Impradine, de la Santoire, et de la Jordanne, où le col du Pas de Peyrol est fermé du mois de Novembre à fin Mai

La morphologie actuelle résulte pour l’essentiel, en dehors des phénomènes volcaniques et des grands
glissements gravitaires associés, pour l'essentiel des érosions glaciaires et fluviatiles qui ont remodelé le massif, approfondissant les cirques et les vallées, sculptant les sommets, accumulant les dépôts dans les dépressions, accentuant ainsi le contraste entre les zones centrales et périphériques déjà différentes
au départ.
Le Cantal dans son cadre géographique
La diversité du substratum géologique
sur lequel repose le stratovolcan confère au département du Cantal et aux pays
limitrophes une grande variété de paysage: avec en partant du nord dans le
sens horaire: le Cézallier, la Margeride, le Caldaguès, l'Aubrac, le bassin
d'Aurillac, et la Châtaigneraie, la Xaintrie et l'Artense.
Le Cézallier au nord se situe entre la vallée de l'Allanche jusqu'au Sancy au nord. Comme sur les planèzes du Cantal proche, c'est une région volcanique de hauteurs doucement ondulées,
d'herbages infinis à peine coupés de quelques reboisement récents.
L’habitat est rare sur ce plateau enneigé l’hiver et balayé par les vents

La Margeride est un massif granitique qui monte à 1300 m, à habitat rare et dispersé, recouvert de forêts
entrecoupées de clairières.

Le Caldaguès (pays de Chaudes Aigues) au-delà des gorges de la Truyère est un autre ensemble de plateaux cristallins, de landes de bruyères et de genêts, de bois épars, de soudaines vallées encaissées. Il est prolongé par le plateau volcanique de l'Aubrac où l'on retrouve, tout comme dans le Cézallier du nord, de grands pâturages.
Le bassin d'Aurillac au SW est une ancienne cuvette de matériel sédimentaire, sables, graviers, calcaires et marnes blanches, une région de pâtures régulières doucement ondulées, de routes droites, de petites buttes éparses, de gros villages aujourd'hui presque tous regroupés autour d'Aurillac. Les rivières, la Cère, l'Authre, s'y traînent paresseusement avant de s'enfoncer soudain, à l'ouest, dans des gorges
profondes.
La Châtaigneraie déborde le Cantal, au sud, en direction du Lot et de l'Aveyron, avec une coupure nette
cependant, marquée vigoureusement par la vallée du Lot. C'est une vieille pénéplaine de schistes et de granites, sans plus guère de traces de volcanisme

Le Mauriacois et la Xaintrie à l'ouest sont partiellement recouverts de longues langues volcaniques. Ils sont hachés, en gros dans le sens est-ouest, par d'étroites gorges en V creusées par les rivières affluentes de la Dordogne. C'est un plateau où l'obstacle n'est plus le sommet, mais les gorges profondes que les routes franchissent à grands renforts de lacets. Du coup, et à la différence du volcan où la vie se
concentre dans les vallées en berceau ouvert, l'occupation humaine s'inverse ici, les gorges demeurent désertes et les villages sont dispersés sur les plateaux.
L'Artense au NW a été profondément marquée par les glaciers, accumulés lors de l'afflux convergent descendu du volcan cantalien, du Cézallier à l'est et du Sancy au nord. C'est un pays de
roches moutonnées, de cuvettes de surcreusement glaciaire où stagnent de petits lacs ou des tourbières, de blocs erratiques épars sur un socle cristallin et de sols pauvres.
La Châtaigneraie, la Xaintrie, le Mauriacois et l'Artense sont parcourus par un alignement SSW-NNE de matériel détritique à passées charbonneuses, le sillon houiller.
Le caractère et la genèse de ces paysages contrastés sont admirablement détaillés dans le guide
touristique de Wirth (1994) et le guide géographique de Veyret et al. (1988)
Le Cantal se proclame le "pays vert". Il l'est indiscutablement d'abord par l'abondance des précipitations
mais surtout parce que l'économie, pastorale plus qu’agricole privilégie les prairies naturelles ou artificielles. En-dessous de 1000 m domine le chêne pédonculé et la lande à bruyères roses, à genêts dorés ou à fougères. Au delà de 1000 m, l'étage montagnard est le domaine de la hêtraie, associée au sapin sur les versants nord. Vers 1400 m, la forêt disparaît brutalement et laisse place aux estives dont le cortège floristique est composé de graminées diverses associées à la gentiane jaune. Sur les pâtures abandonnées ou les pentes difficiles, la pelouse passe à la lande montagnarde à genêts, callunes
et myrtilles. Enfin, sur les sommets et les crêtes ne subsiste qu'une végétation chétive et rare (lichen, grassette).
Le climat est humide et frais avec des précipitations contrastées entre la partie occidentale au vent où elles dépassent largement 1000 mm (2 m au cœur du massif), et la partie orientale sous le vent où les précipitations ont tendances à être inférieures à 800 mm.
L'enneigement passe de 15 jours à un mois dans les zones basses, à cinq mois au-dessus de 1500 m et rend alors le passage des cols difficile
Enfin, faut-il le rappeler, le Cantal fait partie de la région Auvergne.


Dernière édition par Patou le Mar 5 Jan 2010 - 10:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 9:55

oui merci je vais le mettre mais j'arrive pas a enlever cé turc block machin pffff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 9:57

ok j'essaie merci

le problème est que je reviens sur éditer ils n'y sont pas bizard ils apparaissent que quand le message est là en lecture
o secours loll
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 10:26

bon refait cé un peu mieux mais arrive po a enlever en dessous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 10:35

oué tu crois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 10:37

merci
Revenir en haut Aller en bas
mic
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 15850
Age : 31
Localisation : Allanche
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 10:51

tu as trouvé sur quel site? c'est interessant.

_______________________
La Charte du Forum

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cantal-leforum.com En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Situation Géographique   Mar 5 Jan 2010 - 10:57

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Situation Géographique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Situation Géographique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Limite géographique occidentale de l'alpestre
» situation géographique de chaque membre
» Situation Géographique
» répartition géographique des crevettes??
» Destinatiion Portugal

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Cantal, le forum :: Cantal :: -
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: